Conseil en orientation pour jeunes et adultes.
Pour plus d'informations : 06 17 53 73 04

Procrastination et vie étudiante : l’amour du risque

Posté par: In: Actualités générales 25 Avr 2016 Comments: 1

Procrastination :  Kézako ?

 

L’art de remettre au lendemain. Un art qui consiste à retarder intentionnellement et inutilement l’accomplissement de tâches prévues.

Nous savons tous le pratiquer !

Qui n’a jamais dit « tant pis, je le ferai plus tard », « non pas aujourd’hui, demain », « de toute façon j’ai encore beaucoup de temps devant moi » ? Tout le monde procrastine, c’est même une attitude plutôt normale. Elle devient problématique lorsqu’elle est systématique, quand on repousse trop de choses et trop souvent. Lorsque cela peut nous mettre en échec, ou tout simplement, parce qu’on vit mal le fait de remettre à demain ce qui pourrait être fait aujourd’hui.

Les scientifiques se sont penchés sur la question !

Selon certaines estimations, environ 20% de la population serait concernée par la procrastination chronique ! (Joseph R Ferrari – Professeur de Psychologie – Université DePaul à Chicago )

Des scientifiques émettent l’hypothèse que la procrastination serait « un échec de régulation de soi-même qui se produit en raison d’une priorité accordée à la gestion de l’humeur à court terme »

Causes

Mauvaise estime de soi, perfectionnisme, manque de motivation (cf mauvaise orientation), anxiété trop importante, peur de l’échec.

Conséquences 

Mauvais résultats, sous-estime ses compétences, stress chronique.

Conseils pour les étudiants : Trouver sa méthode de travail, une solution pour lutter contre la procrastination ?

procrastination-by-hang_in_there
Quelques idées ( mais trouvez les vôtres, ce seront les meilleures !)

  • Faire un planning réaliste: avec des pauses, un temps plus large que ce qu’on prévoit (++ pour les idéalistes qui pensent faire les choses beaucoup plus vite qu’en réalité !).
  • Travailler dans différents endroits afin d’associer des matières ou des concepts à un environnement particulier.
  • Travailler en groupe pour respecter un engagement, faire une to do list visible à tout moment, supprimer les stimulations extérieures (pc, internet, portable, jeux vidéo …)
  • S’accorder des petits plaisirs une fois la tâche terminée
  • Se fixer des objectifs par jour ou par semaine(fonctionne bien pour les gens qui aiment les challenges !)

Il y a autant de méthodes de travail qu’il y a de personnes, certaines ont besoin par exemple d’une ambiance particulière, ou d’autres vont avoir besoin d’avoir fait le ménage dans tout leur appartement pour pouvoir se mettre au travail, tout cela peut être contraignant, mais lorsque l’on a trouvé ce qui nous correspond, on devient beaucoup plus efficace !

John Perry (auteur du livre : la procrastination : l’art de reporter au lendemain) dit que les procrastinateurs sont des personnes plus créatives et plus productives que les autres, malgré ce qu’ils laissent paraître, ils seraient même plutôt bien structurés.

Procrastiner pour se sentir en vie, faire tout à la dernière minute peut pour certains les mettre plus en éveil qu’habituellement, le stress de dernière minute leur permet d’être plus efficace, plus alerte !

Puisqu’il faut une journée pour tout : le 25 mars c’est la journée mondiale de la procrastination.  Mais vous aurez le temps d’y penser !

Comments: 1

  1. Posté par Nom * 21 Mai 2016 at 7 h 17 min Reply

    C’est tout moi!!!
    Merci Geneviève et bravo pour ton blog, c top. Bises

Leave a Comment!

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Related Posts